ORCHESTRE DE CHAMBRE DE BÂLE, SOL GABETTA violoncelle, GIOVANNI ANTONINI direction

ORCHESTRE DE CHAMBRE DE BÂLE, SOL GABETTA violoncelle, GIOVANNI ANTONINI direction
  • 20 février 2014 , 20 h 15
  • Salle de Musique


Ludwig van Beethoven  1770-1827

Ouverture des “Créatures de Prométhée” (Die Geschöpfe des Prometheus) op. 43

Robert Schumann  1810-1856

Concerto pour violoncelle et orchestre en la mineur, op. 129
Symphonie n° 1 en si bémol majeur, op. 38 « Le Printemps »

« Les Créatures de Prométhée » est la première ouverture de Beethoven. Elle fut écrite pour un ballet de Salvatore Viganò, célèbre réformateur de l’art chorégraphique de l’époque. A part l’ouverture, c’est surtout le Finale de cette musique de ballet, pré­sentée pour la pre­mière fois le 28 mars 1801, qui est devenue célèbre; en effet, Beethoven l’a utilisé quatre fois: pour une Contredanse, pour le ballet, comme thème des Variations op. 35 pour piano, et, version la plus connue, pour le dernier mouvement de la Symphonie n°3 dite « Eroica ».

Schumann écrivit le Concerto pour violoncelle juste après s’être installé à Düsseldorf, en 1850. Ce fut le début d’une période de grand bonheur, un bonheur intense mais, hélas, bien bref. Le compositeur connaissait un peu la technique du violoncelle. En effet, après qu’une blessure à un doigt de la main droite eut mis un terme à sa carrière de pianiste, il se mit à jouer – pas très longtemps pourtant – de cet instrument. Les trois mouvements du concerto s’enchaînent directement. On est charmé dès la mélodie initiale par le « grand geste » romantique de cette pièce.

La Symphonie n° 1 fut inspirée par un poème sur la saison des amours – notons que Schumann avait enfin pu épouser sa Clara ! – qui a donné son surnom à l’œuvre. Il s’agit d’une des pages les plus heureuses du compositeur, si souvent torturé par des doutes et des conflits intérieurs. Elle a été composée en moins de trois semaines, fin janvier 1841, dans une certaine euphorie. La partition initiale comprenait des sous-titres pour chaque mouvement (respectivement « éveil du printemps », « soir », « joyeux compagnons » et « adieux au printemps »), qui ont été retirés par le compositeur dans l’édition finale. La création eut lieu sous la direction de Felix Mendelssohn à Leipzig, le 31 mars 1841.

Découvrez le programme détaillé : SDM13-14_programme_concert_20.02.2014


Scroll to top