« Je préfère ce qui me touche à ce qui me surprend » François Couperin

« Je préfère ce qui me touche à ce qui me surprend » François Couperin

L’Art de toucher le clavecin

Couperin a rédigé ce traité, paru pour la première fois en 1716, juste après le Second livre de pièces de clavecin, pour enseigner aux joueurs de clavier la pratique de l’exécution, en particulier pour ses Pièces de Clavecin, notant en préface que les principes en étaient « absolument nécessaires pour parvenir à bien exécuter mes Pièces. » Le regain d’intérêt pour la musique ancienne en a fait une des sources primaires pour le système de doigté au clavier prédominant dans l’Europe de l’époque baroque. Considéré comme l’un des traités survivants les plus significatifs de la musique baroque, cet ouvrage illustre l’ornementation utilisée à l’époque.

L’Art de toucher le clavecin est l’un des derniers ouvrages, avec le Second livre de pièces de clavecin, publié en 1719 par Nicolas Siret, à contenir des préludes non mesurés, selon le style ancien. Les signes de rythme et de mètre sont néanmoins donnés à fin d’instruction.

Outre les préceptes fondamentaux pour la première approche du clavecin par les enfants, les exercices de base, les recommandations aux enseignants et aux familles des élèves et l’enseignement des principes d’interprétation, Couperin a également inclus huit préludes simples et une allemande, des exercices techniques, des exemples et des tableaux explicatifs sur ornements, l’allemande se compose d’une invention à deux voix sur le modèle du canon, tandis que les préludes, presque sous forme improvisée, sont les meilleures œuvres de cette forme de Couperin. (Source texte: Internet)

Ecoutez les Suites de Bach interprétées par Les Passions de l’Ame sur SRF2 Kultur

Modalités de remboursement pour les concerts des 23 et 31 janvier et des 10 et 21 février 2021

Modalités de remboursement de billets pour concerts annulés

Madame, Monsieur, Cher public,

Suite au durcissement des mesures mises en place pour lutter contre la pandémie, les concerts des 23 et 31 janvier et des 10 et 21 février 2021 de la 128e saison de la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds doivent être annulés.

Ne sachant pas pour le moment si nous pourrons replacer ces concerts, nous vous invitons à faire une demande de remboursement pour les billets achetés pour ces dates dès ce jour. Vous avez jusqu’au mardi 16 février pour faire cette demande auprès de la Billetterie de la Ville de La Chaux-de-Fonds en écrivant à  et en indiquant vos coordonnées complètes ainsi que les coordonnées bancaires nécessaires au remboursement.

Nous remercions d’ores et déjà tou-te-s celles et ceux qui renonceraient au remboursement de leur billet par esprit de solidarité.

Soyez assuré-e-s que nous ferons notre possible pour vous proposer des solutions de concert dès que la situation sanitaire le permettra.

Nous vous remercions de votre fidélité.

Au plaisir de pouvoir vous revoir en concert,

La Société de Musique de La Chaux-de-Fonds

Message d’espoir de Riccardo Muti au concert du Nouvel An à Vienne

«The weapons of the musicians in this room are instruments, instruments laden with flowers»

«Music is important not because it is entertainment. More than a profession, it is a mission. That is why we do this work. A mission to make society better, to think about the new generation that in one complete year has been deprived of deep thinking, thinking all the time about health – health is the first most important thing, but also the health of the mind. And music helps. So my message to the governors and presidents and prime ministers everywhere in every part of the world: consider culture always as one of the primary elements to have a better society in the future.»

Cliquez sur la pochette pour être redirigé-e-s vers la vidéo Youtube Sony Classical

Vienna Philharmonic & Riccardo Muti – Strauss II: Neue Melodien-Quadrille, op. 254 (NYC 2021)

Happy birthday Ludwig!

2020 est l’année de tous les bouleversements. Le grand Ludwig van Beethoven en fait lui aussi les frais.

Pour le 250e anniversaire de la naissance de Beethoven (le 15 décembre), la Société de Musique aurait dû elle aussi rendre hommage à cet immense compositeur qui a bousculé les formes, ouvert la voie au romantisme musical et marqué à jamais la culture occidentale.

Nous vous invitons à regarder les extraits vidéos de quelques artistes programmés en première partie de saison dont les concerts n’ont pas eu lieu dans leurs programmes Beethoven respectifs. Cliquez sur les images pour être redirigés.

Julian Prégardien et Martin Helmchen – An die ferne Geliebte

Beethoven – Piano Concerto No.5, ‘Emperor’, Frédéric Chaslin, Alexander Melnikov, JSO

Jerusalem Quartet: L.v. Beethoven – String Quartet No.4 in C Minor Op.18 No.4

70e anniversaire de la mort de Dinu Lippati le 2 décembre – France Musique

70e anniversaire de la mort de Dinu Lippati le 2 décembre

Une grande amitié liait Georges Schwob, qui a présidé la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds de 1932 à 1947, et le pianiste Dinu Lippati.

Elève d’Alfred Cortot notamment, qui vint lui-même donner à plusieurs reprises des concerts à La Chaux-de-Fonds sur invitation de la Société de Musique (et qui fut le professeur du fils de Tell Perrin, président de la Société de Musique de 1914 à 1932), Dinu Lippati écrira sur la feuille d’album dans le livre d’or de Georges Schwob (avec incipit du Concerto en ré mineur de J.-S. Bach) ce qui suit:

Concerts à La Chaux-de-Fonds sur invitation de la Société de Musique

1947 : Dinu Lipatti, piano
1951 : Wilhelm Backhaus, In Memoriam Dinu Lipatti (Concert d’inauguration du premier piano Steinway de la Société de Musique) Isaac Stern, violon

Dinu Lipatti est mort le 2 décembre 1950, à l’âge de 33 ans.

France Musique consacre une séquence spéciale à son dernier concert. À écouter en cliquant ICI.

Posts navigation

1 2 3 4 5 27 28 29
Scroll to top