Rencontre au sommet Frank Peter Zimmermann et les Berliner Barock Solisten

Bach de père en fils – Symphonies et concertos avec la famille Bach, un rendez-vous au sommet à ne pas manquer. Il n’y a que deux dates suisses! Frank Peter Zimmermann & les Berliner Barock Solisten – l’ensemble baroque de l’Orchestre Philharmonique de Berlin – se produiront dans la merveilleuse acoustique de la Salle de musique le 28.02.23.

La Société de Musique poursuit sa collaboration avec les Concerts Migros Classics en organisant un des deux seuls concerts suisses d’une formation de stars. Les Berliner Barock Solisten se composent de musiciens de l’Orchestre philharmonique de Berlin, l’une des meilleures phalanges au monde. Cet ensemble s’est fait une très solide réputation et compte parmi les vedettes de la scène internationale et interprètes majeurs de la musique baroque. La famille Bach, père et fils, sera à l’honneur dans ce riche programme porté par le violoniste Frank Peter Zimmermann. Considéré comme l’un des plus grands violonistes de sa génération, il est salué pour la sincérité, le brio et l’intelligence de son jeu depuis plus de trois décennies.

 
Achetez vos places en cliquant ici.

“La méthode Liu” – écoutez l’interview de Bruce Liu au micro de RTS Espace 2

Réalisée hier et diffusée ce matin, l’interview de Bruce Liu!

C’est par ici:

https://www.rts.ch/audio-podcast/2023/audio/bruce-liu-un-vainqueur-a-la-chaux-de-fonds-25891619.html

A l’automne 2021, le pianiste franco-canadien Bruce Liu gagnait le prestigieux Concours Chopin, une compétition organisée tous les cinq ans. Agé de 25 ans, il se produit le 12 janvier 2023 à la Salle de musique de La Chaux-de-Fonds avec l’Ensemble Symphonique Neuchâtel et donnera deux concertos, l’un de Frédéric Chopin, l’autre de Camille Saint-Saëns. Quelques mots avec ce soliste de très grand talent. Une chronique de Benoît Perrier.

https://www.bruce-liu.com/
https://musiquecdf.ch/concerts/bruce-liu-piano-ensemble-symphonique-neuchatel-victorien-vanoosten-direction/

Lire l’interview d’Eugène Chaplin dans ArcInfo

Eugène Chaplin donnera une conférence-entretien sur son père, Charlie Chaplin, au Club44 le 8 décembre à 20h15. Cet événement sera précédé de la projection du documentaire “La Naissance de Chaplin” au Cinéma ABC le même jour à 18h15. Eugène Chaplin dira quelques mots en introduction.

Eugène Chaplin a répondu aux questions posées en amont de cet événement. A lire dans la rubrique Médias de ce site.

Le saviez-vous? Charlie Chaplin a composé lui-même la musique de ses films.  

Vous en saurez plus le 8 décembre.

Et si vous avez envie de vivre l’expérience du film muet accompagné en musique comme à l’époque, rendez-vous à L’Heure Bleue le 17 décembre avec Paul Lay et Charlot.

 

Fanny Hensel et Felix Mendelssohn Bartholdy, exemple parfait de l’amour fraternel

Fanny Hensel et Felix Mendelssohn Bartholdy, exemple parfait de l’amour fraternel

Felix dédie sa toute première symphonie à son « Liebste Fenchel! », sa sœur bien-aimée. Il a 14 ans, elle en a 19. La complicité est forte entre les deux. Leur relation est symbiotique.

Fanny sera pour Félix une espèce de guide, d’éclaireuse, en témoigne la très nombreuse correspondance qui les liera toute leur vie. Deux créateurs – Fanny a écrit plus de 400 opus – que tout opposera dans leur destin : Fanny, dans l’ombre, femme et mère, sédentaire et socle de la famille qu’elle fondera, Felix dans la lumière, un homme, voyageur, chef d’orchestre et compositeur qui rencontrera tous les grands de son époque et recevra les louanges de tout le milieu musical et intellectuel de l’Europe du 19e siècle.

Il devient citoyen du monde et ses voyages l’inspirent : c’est ainsi que naissent le Concerto pour piano no. 1 (à Rome),  la Symphonie no. 3 (« Ecossaise »). Fanny est chez elle à Berlin, elle écrit cette magnifique ouverture.

Signalons au passage que l’Orchestre de chambre de Bâle part en voyage initiatique avec Philippe Herreweghe, le pionnier de l’interprétation historiquement informée, avec lequel il interprètera et enregistrera l’intégrale des Symphonies de Mendelssohn !

Nelson Goerner, Orchestre de chambre de Bâle sous la direction de Philippe Herreweghe en concert le 1er décembre

Debussy et La Mer

Le saviez-vous?

La Mer, trois esquisses symphoniques pour orchestre, CD 111

Vous ne savez peut-être pas que j’étais promis à la belle carrière de marin, et que seuls les hasards de l’existence m’ont fait bifurquer. Néanmoins j’ai conservé une passion sincère pour Elle. Vous me direz à cela que l’Océan ne baigne pas précisément les coteaux bourguignons… ! […] Mais j’ai d’innombrables souvenirs ; cela vaut mieux en mon sens, qu’une réalité dont le charme pèse généralement trop lourd sur votre pensée.

Commentaire de Claude Debussy à André Messager, septembre 1903 (Claude Debussy, F. Lesure, éditions Fayard, 2003, p. 245).

Autant que la mer, la peinture a toujours attiré Debussy. Tout petit, il a reçu en cadeau une palette de peintre qu’il a conservée jusqu’à son divorce d’avec Rosalie Texier. Il confie même une fois à ses amis qu’il aurait aimé avoir travaillé la peinture au lieu de la musique. Le mot « esquisses » rappelle l’art pictural. Mais La Mer se rapproche d’une symphonie au langage moderne employé par Debussy. L’orchestre lui offre une palette de timbres dans laquelle il peut puiser à la manière d’un peintre.

Hélène Mercier et Louis Lortie – La Mer

https://www.radioclassique.fr/classique/helene-mercier-et-louis-lortie-devoile-le-premier-volume-de-leur-integrale-de-debussy-a-4-mains-et-2-pianos/

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8 38 39 40
Scroll to top