EMMANUEL PAHUD flûte, MAJA AVRAMOVIC violon, JOAQUIN RIQUELME GARCIA alto, STEPHAN KONCZ violoncelle

EMMANUEL PAHUD flûte, MAJA AVRAMOVIC violon, JOAQUIN RIQUELME GARCIA alto, STEPHAN KONCZ violoncelle
  • 27 septembre 2014 , 20 h 15
  • L’Heure bleue


WOLFGANG AMADEUS MOZART  1756-1791

Quatuor ave en ut majeur  KV 171 / 285 b

Quatuor ave en sol majeur  KV 285 a

GIOACCHINO ROSSINI  1792-1868

Sonata a Quattro n° 2 en la majeur (arrange et cordes de Dieter H. Förster)

Sonata a Quattro n° 1 en sol majeur (arrange et cordes de Dieter H. Förster)

WOLFGANG AMADEUS MOZART

Quatuor ave en ré majeur  KV 285

On ne sait presque rien de la vie du très riche Hollandais De Jean, sinon qu’il était flûtiste amateur et qu’il a commandé à Mozart des concerti et des quatuors avec flûte. Il précisa que ces œuvres devaient être courtes et faciles. Les trois quatuors résultant de ce contrat sont des petits bijoux mélodiques. Cela étonne d’autant plus que Mozart, dans une lettre à son père, avait déclaré « ne pas souffrir » la flûte. Une saute d’humeur? Ou Mozart avait-il fait de mauvaises expériences avec des flûtistes? Le quatrième quatuor (KV 298) fut composé plus tard, pas avant 1786, car il utilise dans le Rondo final une mélodie d’un opéra de Paisiello, créé cette année-là.

Les six Sonate a quattro pour cordes sont écrites par un très jeune Rossini; il avait douze ans et ses activités musicales étaient centrées autour du chant et du cor. Sa formation musicale « officielle » était loin d`être terminée. Pourtant ces petits chefs-d’oeuvre révèlent déjà pleinement l’humour et le sens de la mélodie caractéristiques du compositeur. Le succès aidant, les Sonate e Quattro firent bientôt l’objet de divers arrangements. La combinaison flûte/cordes de la version de Dieter H. Förster leur donne un charme sonore particulier.


Scroll to top