MÜNCHENER KAMMERORCHESTER, VILDE FRANG violon, ALEXANDER LIEBREICH direction

MÜNCHENER KAMMERORCHESTER, VILDE FRANG violon, ALEXANDER LIEBREICH direction
  • 1 février 2014 , 20 h 15
  • Salle de Musique


Gioacchino Rossini  1792-1868

Ouverture de « L’Italienne à Alger »

Felix Mendelssohn  1809-1847

Concerto pour violon et orchestre en mi mineur op. 64

Charles Ives  1874-1954

The Unanswered Question

Felix Mendelssohn  1809-1847

Symphonie n°4 en la majeur, op. 90, dite « L’Italienne »

Enregistrement Espace 2
19h30 : introduction par François Lilienfeld

Rossini était un des plus grands maîtres du crescendo ; cela se confirme dans l’Ouverture de « L’italiana in Algeri », dont les tourbillons préparent idéalement l’auditeur à l’esprit et à l’énergie des opus 64 et 90 de Mendelssohn.

Le Concerto pour violon de Mendelssohn est une des pièces favorites du public… et des violonistes ! En effet, le mélange de richesse mélodique et de virtuosité a de quoi plaire. Le choix du fameux réalisateur Woody Allen d’inclure cette œuvre dans la bande son de sa « Comédie érotique d’une nuit d’été » n’a fait que renforcer la notoriété d’une partition admirable. Dès le début – l’entrée du violon solo après seulement une mesure et demie d’introduction – on est subjugué par la beauté du thème principal. Notons que le mouvement lent s’enchaîne directement, grâce à une note tenue du basson solo.

The Unanswered Question est comparé par Charles Ives à un « cosmic landscape » (un paysage cosmique) et fut conçu de pair avec Central Park in the dark. La pièce portait à l’origine le titre : « Contemplation d’un sujet sérieux ou l’éternelle question demeurée sans réponse ».

Comme la Symphonie « Ecossaise » et l’Ouverture « Les Hébrides », la Symphonie « L’Italienne » de Mendelssohn est une sorte de carte postale musicale, datée de 1831, envoyée cette fois depuis la péninsule qui, chez nombre de poètes, artistes et musiciens allemands était devenue une sorte de paradis – en même temps réel et imaginaire. Parmi mille richesses, on y trouve le soleil, les échos d’une procession (2e mouvement), une danse populaire apparentée à la Tarantella (Finale).

Découvrez le programme détaillé du concert : SDM13-14_programme_concert_01.02.2014


Scroll to top