GÖTTINGER SYMPHONIE ORCHESTER, CHRISTOPH MATHIAS MUELLER direction, SERGE ZIMMERMANN violon

GÖTTINGER SYMPHONIE ORCHESTER, CHRISTOPH MATHIAS MUELLER direction, SERGE ZIMMERMANN violon
  • 19 février 2015 , 20 h 15
  • Salle de Musique


LUDWIG VAN BEETHOVEN  1770-1827

Ouverture Coriolan

MAX REGER  1873-1916

Sérénade op 95

JOHANNES BRAHMS  1833-1897

Concerto pour violon

Téléchargez le programme détaillé du concert : 2015.02.19_SDM_2014-2015_programm
Serge Zimmermann “croqué” par la presse : ARC_2015_02_16 Lundi – LImpartial – Magazine – pag 11

Billetterie ON LINE

L’Ouverture de Coriolan de Beethoven, aux accents sombres, est écrite dans la tonalité « tragique » de do mineur, comme la « Cinquième » dont elle est d’ailleurs contemporaine. Elle n’est pas composée pour la tragédie de Shakespeare du même nom, mais bien pour une pièce d’un auteur très populaire au début du 19e siècle, Heinrich Joseph von Collin, aujourd’hui totalement oublié.

Dans les régions francophones, les œuvres de Max Reger, pianiste, organiste, chef et compositeur d’une grande originalité, ne sont que très rarement jouées, et c’est bien dommage. Bach et Mozart étaient ses idoles, et sa maîtrise du contrepoint, avant tout dans les œuvres pour orgue, est stupéfiante. A l’opposé de quelques œuvres pour orchestre caractérisées par une certaine monumentalité, la Sérénade est un pur divertissement, plein de charme, de légèreté et de mélodies romantiques. On pourrait parler de musique de plein air – sauf que nous sommes en février…

Le Concerto pour violon de Brahms, un des sommets de la littérature, connut des débuts plutôt difficiles, à l’instar de ses symphonies. On eut du mal à accepter un langage insolite, ou la virtuosité fait place à une collaboration symphonique entre soliste et orchestre. En plus, les grandes difficultés de la partie de violon faisaient peur. Tout cela, heureusement, a bien changé ! Quand commence le mouvement final dans le style tzigane hongrois, chaque auditeur est emporté dans un tourbillon musical.


Scroll to top