PHILIPPE LAUBSCHER orgue, OLIVIER THEURILLAT trompette

PHILIPPE LAUBSCHER orgue, OLIVIER THEURILLAT trompette
  • 12 janvier 2014 , 17 h 00
  • Salle de Musique


Concert d’orgue annuel
Entrée libre, collecte

Henry Purcell  1659-1695

Sonate en ré majeur pour trompette et orgue

Jean-Sébastien Bach  1685-1750

Prélude et fugue en sol majeur BWV 541

Piotr Ilitch Tchaikovsky  1840-1893

Andante cantabile pour trompette et orgue

Eugène Gigout  1844-1925

Scherzo en mi majeur
Toccata en si mineur

Samuel Ducommun  1914-1984

Concertino pour trompette et orgue (1962)

Charles-Marie Widor  1844-1937

De la Symphonie op. 13 n° 2 en ré majeur : Pastorale, Adagio, Finale (Allegro)

Georg Friedrich Haendel  1685-1759

Suite en ré majeur pour trompette et orgue

La Société de Musique, avec le soutien de la ville de La Chaux-de-Fonds et d’Arc en scènes, offre annuellement à ses auditeurs un concert destiné à mettre en valeur l’orgue de la Salle de Musique et à souligner la rareté de la présence d’un instrument d’une telle qualité dans une salle de cette taille.
La combinaison trompette et orgue offre des possibilités de couleurs sonores très variées ; raison pour laquelle cette forme de récital gagne de plus en plus en popularité. La Sonate de Purcell et la Suite de Händel furent écrites à l’origine pour trompette, cordes et basse continue. Ce sont des exemples typiques de la musique de chambre de l’époque. L’Andante cantabile de Tchaikovsky est l’arrangement d’un mouvement du Quatuor à cordes op. 11, basé sur une mélodie populaire que le compositeur entendit de la bouche d’un jardinier. Le Concertino de Samuel Ducommun est une oeuvre originale pour trompette et orgue. Samuel Ducommun, dont nous fêtons cette année le centième anniversaire de la naissance, a fortement influencé la vie musicale neuchâteloise.
Quant aux œuvres pour orgue solo, elles nous permettront d’entendre des morceaux de trois des maîtres incontestés de cet instrument aux sonorités grandioses : Jean-Sébastien Bach, Eugène Gigout et Charles-Marie Widor. Bach écrivit son Prélude et Fugue en sol majeur à Leipzig en 1725. Il avait d’abord prévu d’ajouter un Andante intermédiaire, mais changea d’avis. On retrouvera ce mouvement dans une sonate pour orgue écrite deux ans plus tard. Eugène Gigout fut élève de Saint-Saëns et ami de Fauré. Il laisse une quantité impressionnante de compositions, toutes écrites pour orgue. Parmi ses disciples on trouve Marcel Dupré. Les deux morceaux au programme sont extraits des Dix Pièces pour orgue. Charles-Marie Widor fut quant à lui organiste titulaire de l’Eglise Saint-Sulpice à Paris pendant 65 ans (1869-1934). Avec ses Symphonies, il contribua de façon décisive au développement de l’orgue en tant qu’instrument de concert.

Scroll to top