Découvrez la critique du concert Panocha – Lortie parue ce jour dans le journal Le Temps

Découvrez en page 24 du Temps d’aujourd’hui 25 novembre la critique – par Julian Sykes – du concert de mardi dernier donné par le Quatuor Panocha et le pianiste Louis Lortie.

Brahms et Dvorák sur une corde sensible
Louis Lortie et le Quatuor Panocha étaient réunis pour une soirée de musique de chambre, mardi à La Chaux-de-Fonds. Des interprétations vibrantes.

Critique également disponible via le site web du média.

J moins 1…

visuel_itvDécouvrez dans son intégralité l’interview de Louis Lortie (par Catherine Favre) parue dans L’Express – L’Impartial du week-end dernier : lexpress-limpartial_19_11_2016

Et voici la suite et fin du Quintette n° 2 de Dvorak ; le quatrième mouvement qui clôturera la première partie du concert que donneront, mardi 22 novembre, le Quatuor Panocha et Louis Lortie. En seconde partie de concert, le non moins attendu Quintette op. 34 de Brahms.

Plus d’infos

Billetterie en ligne
Par téléphone : + 41 32 967 60 50 (mardi 22 novembre de 14h30 à 17h30)
Sur place (avenue Léopold-Robert 27) : mardi 22 novembre de 13h à 18h, ainsi que dès 19h15
Détail des tarifs

J moins 3…

Une rencontre miraculeuse“, c’est ainsi que Louis Lortie qualifie sa rencontre avec le Quatuor Panocha, dans l’interview – par Catherine Favre – parue dans L’Express et L’Impartial de ce week-end. Extraits : “Avec le quatuor Panocha, j’ai rencontré le Dvorak et le Brahms dont je rêvais depuis toujours“. Vos coups de cœur n’ont souvent d’égal que vos coups de gueule? Oui je pouvais être très tumultueux mais j’ai pris beaucoup de sagesse en vieillissant (grand éclat de rire). J’étais tellement choqué par l’arrogance de ces gens irrespectueux du style du compositeur. Si Mozart ne leur plaît pas qu’ils écrivent eux-mêmes leur musique. On ne peut pas faire abstraction de trois siècles d’histoire de la musique. Nous ne faisons que recréer…

«Vieillir», le mot revient souvent dans votre bouche? Ah, ça! Mais si un jour je ne peux plus produire de musique, je crois que je pourrais être heureux quand même grâce à la nature avec un lac, des montagnes autour de moi (réd: le pianiste de 57 ans vit entre le lac de Côme et Berlin).

Pour donner de l’élan à votre week-end, le troisième mouvement – Furiant – du Quintette n°2 de Dvorak… Plus d’infos sur le concert de mardi prochain.

J moins 4…

visuel_louis_lortieAprès le premier mouvement du Quintette de Dvorak hier, voici, pour vous reposer du stress de la semaine, le deuxième mouvement du même quintette, toujours par le Quatuor Panocha et Andras Schiff. Mardi prochain, c’est Louis Lortie qui complètera le Quatuor Panocha pour cette pièce maîtresse du composteur tchèque en première partie, puis dans le Quintette de Brahms en seconde partie : un régal ! La genèse du Quintette op. 81 de Dvorák est assez insolite : il avait, en 1872, écrit un quintette avec piano, dont il fut insatisfait. Il en détruisit la partition après la première. Or, l’organisateur du concert avait conservé une copie, ce qui donna l’idée au compositeur, 15 ans plus tard, d’en entreprendre une révision. Ce travail inspira la composition de l’op. 81, nettement plus abouti, lui aussi en la majeur, écrit en six semaines, du 18 août au 3 septembre 1887. La création eut lieu le 6 janvier 1888.

Mardi 22 novembre, LA rencontre entre deux sommets du moment en matière d’interprètes : le quatuor à cordes Panocha (Prague) et le pianiste canadien Louis Lortie, un instant unique !

visuel_22-11-2016Le grand talent du pianiste LOUIS LORTIE, ainsi que sa récente et prestigieuse nomination en tant que « Maître en résidence » à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique, à la succession de Maria João Pires, nous ont décidé à consacrer au virtuose un PORTRAIT. Le PORTRAIT I (conférence au Club 44) et le PORTRAIT II, (concert avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, enregistré par Espace 2) ont eu lieu en février dernier. Le PORTRAIT III (musique de chambre le 22 novembre), le PORTRAIT IV (récital le 5 février) et le PORTRAIT V (cours d’interprétation public le 6 février) se dérou­lent eux durant la présente saison. La venue du QUATUOR PANOCHA – un ensemble créé en 1968 par de jeunes étudiants du Conservatoire de Prague ! – est le fruit d’un coup de cœur et de Louis Lortie et des organisateurs. Nous avons le grand honneur d’accueillir un quatuor d’une cohésion et d’une musicalité rares, qui joue dans sa formation d’origine depuis près de 50 ans. Plus d’infos Achetez vos places en ligne

Ne manquez pas l’interview de Marie-Claude Chappuis, parue aujourd’hui dans L’Express – l’Impartial

sdm16-17-cartouche-concert2 Pour son deuxième concert, la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds accueille ce vendredi 4 novembre la mezzo-soprano Marie-Claude Chappuis, accompagnée par l’ensemble Collegium 1704 (Prague), sous la direction de Václav Luks. Pour vous plonger dans l’univers d’Ariane, figure bien connue de la mythologie grecque, qui sera au centre du concert, faites connaissance avec Marie-Claude Chappuis, au travers d’une interview par Laura Lose, parue aujourd’hui dans L’Express – l’Impartial. Extrait : «Je chantais déjà avec ma mère quand j’étais dans son ventre», rit Marie-Claude Chappuis. Sa passion, la mezzo-soprano en a fait son métier. Depuis 1998, elle parcourt les scènes mondiales. Après un passage par la chanson française en tant qu’auteur-compositeur-interprète à l’adolescence, elle se lance à 20 ans dans le métier de chanteuse lyrique. «On ne décide pas de faire carrière», nuance Marie-Claude Chappuis. «On décide de tout essayer pour servir au mieux son art». Pour cela, elle apprend l’italien, l’anglais et l’allemand. Elle étudie à Fribourg, puis au Mozarteum de Salzburg, où elle obtient un prix d’excellence. (…)

Posts navigation

1 2 3 28 29 30 31 32 33 34 35
Scroll to top